12 objets racontent la ville de Québec

12ème Objet – Les bordures de trottoirs de Québec

Dans la ville et sa région, on remarque que les trottoirs ont un certain je ne sais quoi de caractéristique, ce qui est paradoxal car Québec possède aussi de nombreuses rues dépourvues de trottoirs. Le tramway de Québec se faisant toujours attendre, la carence a toujours favorisé l’automobile plutôt que le piéton et sa mobilité.

Néanmoins, cette tendance est désormais renversée et la ville de Québec verra de plus en plus de trottoirs, voire même peut-être un Tramway et S.L.R. qui s’y arrêteront régulièrement.

La grande caractéristique de ces fameux trottoirs, c’est leur chaîne. La majorité des trottoirs au Québec n’en ont pas, mais lorsqu’ils en ont, elles sont en béton ou en ciment. Dans la Capitale, les bordures de trottoir sont en granit, et pas n’importe lequel. En effet, lorsqu’on les regarde bien, les trottoirs sont souvent effrités, sinueux selon le cadastre routier et bordés par une ligne en roc tacheté de noir, d’un gris légèrement violacé.

Trottoir de Québec

Chaîne de trottoir typique de Québec, en granit.

La tradition veut qu’à Québec les trottoirs soient bordés de granit calédonien, une matière qui, contrairement au béton, dure pour des siècles.

Cette pierre a été formée durant l’ère paléozoïque, il y a entre 542 et 416 millions d’années, lors des formations des montagnes appalachiennes et laurentiennes. Elle résiste aux intempéries, au froid, aux inondations, à l’émondage et même aux tremblements de terre. Voilà sans doute pour- quoi, lors de récentes réfections de trottoirs, on a retrouvé ces bordures en granit calédonien, vieilles de plus d’un siècle, parfaitement intactes, si bien que l’on a pu s’en resservir pour les nouvelles chaînes de trottoir.

Une autre facette intéressante de ces bordures en granit est leur provenance. Il s’agit en fait d’un produit régional. Ces lignes de granit ne proviennent pas des États-Unis ou de l’Asie, mais de la région de la Capitale nationale. En effet, ces morceaux de pierre taillée nous parviennent de Rivière-à-Pierre, à une heure environ, au nord-ouest de la ville. Ce petit village est la capitale du granit. Il a fourni le granit nécessaire au Musée Van-Gogh, à Amsterdam, ainsi qu’à la base du pont Pierre Laporte et même à celle de la Statue de la Liberté, à New York. Un savoir-faire a perduré dans le village de Rivière-à-Pierre, malgré les fluctuations du marché, dans des entreprises comme Granite ORC qui fournit jusqu’à la Chine et l’Australie aujourd’hui.

Voilà donc un rare exemple d’une infrastructure municipale pertinente, créée à partir d’une ressource locale reconnaissable. Le résultat est non seulement solide, fonctionnel, mais il a surtout fière allure. Il y a de bonnes chances que les chaînes de trottoir en granit calédonien sur lesquelles vous marchez à Québec, seront les mêmes, en bonne partie, sur lesquelles nos arrière-petits-enfants s’il y a lieu poseront le pied.

 

Suivez-nous ici:

Post navigation

S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Kleb
Kleb
3 années il y a

Les meilleurs rouleaux du monde. On ne s’en tanne jamais! xD

1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer