Splendeur en temps incertains

Il est rare d’apprécier avec pleine gratitude les choses dont nous disposons. Ce n’est que lorsqu’il fuit que le temps se fait désirer, la plupart du temps.

Aujourd’hui en 2020, le monde en quarantaine, nous voilà entourés de gants de latex, masques, respirateurs et visages d’un autre temps. Néanmoins malgré le tchou chou dodu cheval de fer et de feu du train train quotidien qui se transforme en combinaison pour parer au drame, les nuages étaient magnifiques lors du coucher de soleil hier. La Splendeur est ainsi. Insaisissable et immuable, elle daigne parfois s’incarner sur notre chemin lorsqu’on est disposé à la recevoir. Malgré l’explosion de la supernova, des nébuleuses splendides déferlent jusqu’à un infini impossible à concevoir.

Voici donc trois réflexions à partager avec nos lecteurs en cette période d’intériorité tant extérieure qu’intérieure.

-Fraternité avec nos commerces régionaux et locaux

En tant que média qui traite de la Splendeur, déclinée à travers individus, entreprises, produits, lieux et histoires, nous ne pouvons qu’être sensible à la vulnérabilité de nos entreprises locales, celles qui se donnent corps et âme à offrir un produit de qualité authentique et contribuant au patrimoine et à la qualité de vie des gens et de notre culture. Par conséquent, nous vous enjoignons, même en temps difficile, à faire un geste pour aider à les garder en vie en achetant quelques uns de leurs produits. En faisant cela vous contribuez à maintenir en vie d’excellents acteurs sociaux pour notre avenir.

En temps difficiles, les premières à souffrir sont les petites et moyennes entreprises, ainsi que les plus vulnérables. Ceci est une conséquence naturelle du contexte, l’achalandage se voit concentré dans les grands commerces. Tout ceci est compréhensible, car qui va prendre le temps d’aller chercher son poivre de Madagascar dans une boutique spécialisée, lors de courses précipitées. Nous ne pouvons donc pas vous conseiller d’aller faire toutes vos emplettes dans un marché et ensuite dans une série de boucheries, fromageries, épiceries fines et ainsi de suite, car ça ne serait point réaliste par ces temps-ci.

Par contre, je peux vous donner un exemple très simple d’un tout petit geste qui fait la différence. Si par exemple, vous aimez acheter des saucissons, faites un détour pour aller vous en procurer un fait dans la région du Bas-du-Fleuve, ou en Charlevoix, ou par une petite entreprise Montérégienne dévouée, par exemple, plutôt qu’un autre. Optez pour une boîte à emporter cuisinée par votre chef ou restaurant préféré. Les cinq ou six dollars de plus feront toute la différence et permettront de garder des entreprises ayant une philosophie tenant en compte la qualité, l’authenticité et le bien-être des animaux, en vie. Faites-le, ne serait-ce que pour un seul produit, que vous choisirez avec stratégie. Nous encouragerons ainsi un peu plus notre souveraineté alimentaire, qui, nous le voyons ces temps-ci, est indispensable. En fait, même plusieurs grandes entreprises seront en besoin par les temps qui courent, nous le savons.

Être confiné peut nous empêcher en bonne partie de faire des gestes en ce sens, mais néanmoins, nous avons toujours des opportunités pour faire des choix, sachons les saisir, qu’elles soient furtives ou même en ligne sur les sites web de ces entreprises dévouées. En parallèle, beaucoup vont sans doute réapprendre la Splendeur inhérente aux gestes qui composent l’art de faire son propre pain.

-Splendeur dans l’infiiniment petit

En ces temps-ci, mais aussi en tout temps lorsque nous disposons d’une certaine clarté d’esprit, prenons le temps de s’ouvrir à la Splendeur dans l’infiniment petit. Même dans un petit espace, nous avons tous des petits trésors. Ce sont des souvenirs et des objets, des images, que nous avons mis de côté ou réservé pour un temps ultérieur où nous pourrions les apprécier. Ce temps est là. Il l’a toujours été, en fait. Juste là se trouve la chaise que vous avez achetée ou un coquillage que vous avez ramassé pour admirer ses renflements colorés. Maintenant est le temps de le porter à l’oreille et d’y écouter les échos des vagues d’un océan qui ne sont pas la mer. En fait, même si vous êtes cloués au lit, la Splendeur au delà de l’explosion de la supernova est là. Dans la Splendeur du silence intérieur, il y a une fertilité inouïe qui ne peut être décrite ni rapportée sur Instagram. Elle doit être vécue au je. Néanmoins la Splendeur intérieure est toujours accessible, et elle est d’une abondance sans bornes. Rappelons nous d’elle.

petit carré marqueterie

La Splendeur rayonne dans l’éclair de l’imagination, elle est bien présente dans le réel aussi. Elle se trouve même dans les volutes de vapeur qui émanent d’un hot-dog, ou d’une soupe des plus frugales. Aujourd’hui j’ai revu pour la première fois le détail d’une toute petite incrustation de marqueterie dans table en bois qui pourtant est là depuis que je suis tout petit. On dirait un graphique d’ordinateur. Il est pourtant en pièces de bois travaillées à la main. Ce petit carré prend une toute nouvelle signification aujourd’hui. Pour mon voisin c’était la beauté du réverbère qui éclaire le coin de la rue, qui pourtant n’est pas celui de la place de la Concorde.

-Pragmatisme

Ceci dit, la Splendeur offrant un baume sur le coeur et une consolation aux souffrants, restons tout aussi pragmatiques. En temps d’urgence, il faut évidemment rester calme, et on doit aussi être vigilant. Prenez toutes les précautions nécessaires pour vous protéger et protéger vos proches, spécialement nos ainés. Écoutez les consignes du gouvernement et faisons tout pour tirer notre traîneau d’affaire vers des horizons renouvelés.

S’il me reste que quelques lignes avant de conclure ce message, j’en profiterai pour vous conseiller un livre qui, par ces temps ci saura interpeller tout être humain. Il s’agit d’un classique de l’époque actuelle, donc pas très ancien. Plusieurs doivent déjà le connaître. C’est bien le roman de Philippe Delerm intitulé La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules.

 

Voici donc un livre simple à lire, empli d’une poésie à l’ode de la Splendeur qui existe dans l’infiniment petit.

Pour notre part, nous travaillons sur la remise sur pied de l’émission de radio d’États de Splendeur, telle que diffusée sur les ondes de CKRL à Québec en 2009-2010 ainsi qu’à Montréal sur les ondes de Radio Centre-Ville de 2011 à 2015. Cette nouvelle incarnation nous permettra d’avoir une présence plus régulière et vous tenir au courant de ce qui se passe dans le monde de la Splendeur, du terroir et de l’authenticité. Voilà un sujet qui devrait nous garder occupé. De plus, cette émission sera diffusée sur le web, donc disponible non pas seulement à Montréal et à Québec, mais bien à celles et ceux qui aimeraient bien écouter ou participer, où qu’ils soient sur la planète. Nous vous tiendrons au courant de la première diffusion. Restés informés via notre page d’actualités et à travers nos pages sur les réseaux sociaux dont vous trouverez les liens en bas de page.

Nous en profitons pour vous remercier de nous encourager aussi, car la situation est précaire pour tous. Puisse-t-il y avoir une entraide renouvelée et un esprit de coopération, pour nous permettre d’être forts ensemble et de passer au travers de cette nouvelle épreuve. N’oublions pas qu’il y a toujours une part de Splendeur, soit ici ou au delà.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suivez nous ici:

1 comment for “Splendeur en temps incertains

  1. Annick
    21 mars 2020 at 11:39

    Merci pour ce texte inspirant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer